Inscris toi à la newsletter pour recevoir tous les conseils de MiLk'ala

Milkala
0
0,00  0 article

Votre panier est vide.

La première année du post-partum

Quand nous devenons mère, nous faisons face au post-partum et ses 1000 questions qu'on ne s'était jamais imaginée se poser.
La plus grande des toutes : "Est ce normal ?"
MiLk'ala s'est fait épauler par des professionnels de la périnatalité pour mettre en lumière cette face d'ombre de la naissance jusqu'au un an .

Toutes les choses, dont personne ne parle, sont celles qui nécessitent le plus d'attention.

LES PREMIERES SEMAINES

Après plusieurs mois de grossesse,

tu es maintenant officiellement maman !

C'est la fin de ta grossesse, et le début du post-partum.

Chaque heure, jour et semaine sont remplis de transitions et de transformations. Un tel travail pour nos corps que de donner vie : tout ne peut pas s'effacer en un coup de baguette magique. Et c'est normal ! Le corps est extraordinaire et va travailler dur pour te reconstruire.

Pendant cette période pleine d'émotions, à la découverte du bébé, tu te remets de ta grossesse et de ton accouchement. Tu vas découvrir, si tu le souhaites, l'allaitement au sein ou au biberon, ces horaires d'alimentation inédites ainsi que son léger sommeil. Intérieurement, tes hormones vont jouer les montagnes russes, alors c'est normal de se sentir fragile ces premiers jours .  Si tu as accouché par voie basse, tu as peut-être eu des points de suture qui peuvent être plus ou moins douloureux selon les femmes ; si l'accouchement est par césarienne, ton abdomen a été incisé (coupant des couches de tissus et de muscles) ce qui va nécessiter des soins appropriés et une guérison interne qui peut durer jusqu'à un an.

Ce à quoi s'attendre :

Les saignements post-partum*

Après une naissance, tu peux avoir de gros saignements dans ton vagin -les lochies- qui durent quelques jours à quelques semaines ... Souvent caractérisées comme des flux menstruels, le flux est en réalité bien plus important, et c'est complètement normal. La cause ? La cicatrisation de l'utérus après le décrochage du placenta. Les premières heures, les saignements vont être particulièrement intenses. Tu vas devoir changer de serviette ou de couche spécialement conçues pour ce flux toutes les 2/3 heures . Soit rassurée, l'important volume est normal et diminuera au fil des semaines. Pour identifier les signes de saignements anormaux,  tu peux lire l’article " à quoi ressemblent vraiment les saignements post-partum". Garde à l'esprit de ne pas utiliser de tampons, ni de coupe menstruelle, ni éponge menstruelle pendant cette période.

Pour te soulager après l’accouchement, tu peux congeler au préalable des serviettes hygiéniques imbibées d’hydrolat d’hammamélis .

Les tranchées

Tu croyais en avoir fini avec les contractions, voilà qu’elles reviennent un jour après.

On les appelle les tranchées, ce sont des contractions postpartum qui peuvent survenir 1 à 2 jours après ton accouchement et rester pendant environ 1 semaine. Ces contractions permettent à l’utérus de reprendre sa place et sa forme initiale et de prévenir une hémorragie en compressant les vaisseaux sanguins.

Pour certaines elles sont très douloureuses et restent longtemps, pour d’autres, elles n’existent pas.  Si la douleur est intenable, tu peux prendre un antidouleur et mettre une bouillotte sur ton bas-ventre. Si tu allaites des antalgiques compatibles avec l’allaitement existent.

Le colostrum

Si tu as choisi d'allaiter, le colostrum est la première phase de lait maternel que le corps produit à partir de la mi-grossesse jusqu’à 3-5 jours après la naissance. Après ce temps, le lait de transition le remplace et est produit jusqu’à quatre semaines post-partum. Le lait mature est fabriqué un mois après la naissance jusqu’au sevrage.

Le colostrum, appelé l’or liquide, est très important car il possède tous les facteurs de protection pour l’adaptation à la période néonatal. Son goût, plutôt salé, est similaire au liquide amniotique ; ce qui contribue au sentiment de continuité  et de sécurité de ton nouveau-né.

 Cela peut prendre un certain temps jusqu'à parvenir à se sentir pleinement en confiance pour allaiter, mais la patience et un accompagnement (doula, infirmière-puéricultrice, sage-femme, infirmière) sont souvent nécessaires pour se sentir à l’aise et confiante.

Un article sur l'allaitement est en cours d'écriture pour mettre en lumière cette pratique que l'on croit innée.

Dans de très rares cas, il peut exister un manque de lait (ex : hypoplasie mammaire). Dans ce cas, tu peux te rapprocher d’un professionnel formé à l’allaitement pour t’accompagner.

LES HEMOROIDES

Les hémorroïdes sont des veines enflées, soit à l’intérieur du rectum, soit sous la peau autour de l’anus. Ils surviennent en fin de grossesse et pendant l’accouchement par voie basse à cause des changements hormonaux et une pression accrue sur les veines. Ils peuvent provoquer des douleurs, démangeaisons et saignements après les selles.  Pas d’inquiétude, ils vont disparaître généralement d’elles-mêmes après quelques semaine.

Pour favoriser sa guérison, assures toi d’augmenter ton apport en fibres et en eau, et on évite de forcer et de s’asseoir sur des surfaces dures.

LES HORMONES

Les hormones sont nos influenceurs tout au long des changements - y compris la fertilité, la conception, la grossesse, le travail, la naissance, l'accouchement, l'allaitement et plus encore !

La progestérone et les œstrogènes, ces hormones qui étaient extrêmement élevés pendant la grossesse, chutent de façon spectaculaire lors de la délivrance ( l’accouchement du placenta), permettant au corps de produire du lait maternel. Cette chute, représentant une baisse de 1000% en quelques jours seulement, peut également déclencher une grande émotivité. Cette grande diminution permet que tu restes en alerte pour nourrir ou t’occuper de ton bébé.

En effet, la progestérone, appelée l’hormone du « bien-être », favorise une attitude émotionnelle positive ainsi que le sommeil, prévient les changements d’humeur/anxiété/irritabilité. Quant à L’œstrogène, qui agit sur l’évolution de l’utérus pendant la grossesse et sur la laxité pendant l’accouchement, est responsable de ta baisse de libido et ta lubrification en post-partum. 

Attention, tout de même, ce changement brutal peut déclencher pour près de 20% des nouveaux parents une dépression post-partum. Malheureusement, ce chiffre est incertain et sous-estimé car cette dépression est sous-diagnostiquée. Encore trop peu d’études n’ont été réalisées à ce jour…

Si tu te sens t’éloigner de ton enfant, plus envie de faire quoi que ce soit et surtout de t’occuper du nouveau-né, une tristesse tout le long de ta journée, tu n’hésites pas à consulter un professionnel de santé et à demander de l’aide autour de toi. L’échelle d’Edimburg permet de faire une auto-évaluation de la situation, cliques sur le lien pour y accéder .

Si tu te sens submergée, sans dépression en vue, fais appel à une doula qui pourra t’écouter, sans jugement, dans un espace safe avec une confiance mutuelle. Elle pourra t’apporter des ressources fiables et des astuces pour apaiser tes maux tout en étant un soutien logistique dans votre maison (un petit repas, une machine…).  Je te conseille de faire appelle à cette fée qu'est la doula avant ton accouchement pour t’aider à te préparer (plan post-partum, remplir le congélateur ensemble, préparer la naissance et l’allaitement…)

LES HEMATOMES

Des hématomes sur ta vulve peuvent apparaître si ton accouchement s'est passé par voie basse . Cela peut être douloureux surtout quand tu es en position assisse. Je te conseille un petit coussin ou une surface molle pour les quelques jours après la naissance.

DE 1 A 3 MOIS

Bébé a déjà 1 mois, le temps file, il évolue et découvre ce qui l'entoure. Ton corps évolue aussi dans une seconde phase de son processus. Il commence lentement à guérir de la naissance. La cicatrice de la césarienne deviendra moins sensible ; tous les points de suture vaginaux se seront dissous, bien que la zone périnéale puisse toujours être douloureuse ou sensible. La seconde phase est traduite par le rétablissement de la grossesse. Des nouveaux symptômes inédits arrivent.

Après  6 semaines de post-partum, vous aurez une visite médicale pour checker votre bien-être mental, émotionnel, et vérifier tout type de cicatrisation.

Ce à quoi s’attendre :

Les hormones

Tu peux encore ressentir des sautes d’humeur, surtout si tu allaites car il est responsable d’une diminution du taux d’œstrogène dans le corps. Le côté positif, l’ocytocine, appelée l’hormone de « l’amour », est sécrétée pendant l’allaitement. Cette hormone va te permettre d’être plus détendue et favoriser le lien entre ton bébé et toi.

Si tes sautes d’humeur et ton émotivité t'alarment, n’attends pas pour prendre rendez-vous avec ta sage-femme ou médecin pour faire un bilan de santé.

Un questionnaire en lien peut vous permettre de mettre en lumière un début d’une dépression postpartum

( un article est en cours de rédaction avec une psychologue qui permettra d’en savoir plus ).

Allaitement

Si tu as choisi d’allaiter, ton corps va s’efforcer d’identifier la quantité à produire selon les durées et la fréquence de la prise au sein de ton bambin. ta principale crainte, à ce stade, est la production suffisante de lait maternel. Parfois, les quantités de lait te sembleront faibles et d’autres fois, abondantes… cet équilibre, qui change d’une femme à l’autre, est dur à trouver. Quand il y a une abondance de lait, des problèmes peuvent subvenir comme des problèmes de prise du sein, d’engorgement, de douleur à la poitrine ( un article est en cours avec une infirmière IBCLC).  

Pour éviter ces complications, une consultation avec une infirmière ou une sage-femme (formée IBCLC) te permettra d’être accompagnée pour optimiser les positions d’allaitement et techniques de prise au sein ;prévenir des douleurs aux mamelons. Une doula formée à l’allaitement peut également t’aider, soit à te préparer, soit à te soutenir face à des obstacles.

Cet accompagnement fait une grande différence, je te le promets !

Libido

La libido et ton état émotionnel peuvent prendre quelque mois (et même une année) à revenir. Pas de panique, c’est normal ! Hormonalement, la libido de ton corps est entièrement liée à l’allaitement et au rétablissement de ton corps post grossesse. Le faible niveau d’œstrogènes provoque une sécheresse vaginale et la prolactine (liée à l’allaitement)  neutralise l’excitation.

Si tu souffres de sécheresse, un gel (lubrifiant et huile intime CBD de my lubie, gel hydratant de South Beauté de nidéco, huile de coco, lubrifiant de Love and care) est recommandé fortement pour te redécouvrir seule ou accompagnée 😉

LES REGLES

Que tu allaites ou non, tes règles peuvent revenir pendant cette période. Attention, si tu as repris des rapports, tu peux retomber enceinte.  Une contraception est souvent plébiscitée si tu ne désires pas de grossesse rapprochée. Beaucoup de femmes, ne désirent pas en parler post accouchement, ce qui est fortement compréhensible, alors n’hésite pas à programmer ton plan de contraception avec ta sagefemme ou gynécologue en fin de grossesse.

Si tu allaites, les règles peuvent causer une baisse de lactation momentanée, c’est sans gravité mais si tu ne le sais pas cela peut être inquiétant !

DIASTASIS DES ABDOMNAUX

Le diastasis est la séparation des muscles droits et gauches des abdominaux. Il affecte 60% des personnes six semaines post accouchement et 30% un an après la naissance. Il est généralement détecté lors de la visite médicale des six semaines. Des exercices de kinésithapie et la rééducation du périnée/ceinture abdominale permettent de traiter ce problème. Le renforcement progressif de ces muscles suffit généralement à réduire la diastase en quelques mois. Malheureusement, chez certaine (souvent les grossesses multiples) la ligne d’union entre les grands droits est rompue, une intervention chirurgicale est nécessaire.

INCONTINENCE

L’incontinence affecte trois mamans sur dix sur différents niveaux. Le relâchement musculaire et la naissance par voix basse en sont, majoritairement, la cause.

Les sessions de rééducation vont te permettre de stopper ce problème.  Attention, tout de même, à continuer les entrainements pelviens de temps en temps pour ne pas relâcher le périnée qui entraînerait le retour de cette incontinence.

Mais je tiens à rappeler que si la naissance a été par césarienne, la rééducation est aussi indispensable pour ton bien-être et ta santé.

Des sensations de pesanteur sur le périnée peuvent aussi apparaître, elles sont liées au relâchement du périnée comme pour l’incontinence. Tout de même, si cette pesanteur persiste ou apparaît sans que tu ne fasses aucun effort, parles en à ton référent médical pour qu’il puisse regarder s’il n’y a pas de descente d’organe.

VOS PIEDS PEUVENT GRANDIR

OK, seulement 50 % des personnes ont découvert que leurs pieds ont pris une demi taille après l’accouchement. Rien de méchant, mais c’est à savoir !

 DE 3 A 6 MOIS

Au bout de trois mois, la plupart des cicatrices d’accouchement par voix basse seront guéries, mêmes s’il est courant qu’une sensibilité ou un inconfort persiste encore. Si tu allaites, tu peux avoir l’impression d’avoir trouvé ton rythme et arriver au bout de ces pics de croissance qui perturbent votre quotidien. Tu as surement trouvé la position la plus confortable pour toi et ton bébé. Le plus dur est passé !

Il a encore, quelques changements hormonaux, qui viendront te perturber pendant ces trois mois.

 Ce à quoi s’attendre :

Sommeil

 Ça s'améliore

Vers l'âge de 3 mois, la plupart des bébés peuvent passer plus de temps sans se nourrir - et physiquement, ils peuvent commencer à dormir plus longtemps (par période de 3-4h). Du côté de la maman, 60 % d’entre elles ont des insomnies à huit semaines post-partum. L’allaitement peut améliorer le sommeil avec la sécrétion de l’ocytocine qui te permet de dormir plus rapidement avec un sommeil de meilleure qualité. Prends 15 min pour toi, décompresser de ta charge mentale permet de mieux dormir, alors va lire 2 pages ou coules toi un bain si tu n’arrives plus à trouver le sommeil. La vaisselle peut attendre ou être déléguée.

Y rester attentif, l’insomnie est une alerte sur l’anxiété ou dépression postpartum.

LA PERTE DES CHEVEUX

Vers quatre mois, tu vas remarquer que de plus en plus de cheveux vont rester sur ta brosse ou tomber un peu partout dans la maison… Il aura beaucoup, beaucoup de cheveux...  C’est ok, ne t’inquiètes pas, tu ne deviens pas chauve ! Ce sont tous les cheveux qui ne sont pas tombés pendant la grossesse, qui tombent maintenant en laissant un duvet de bébé.  C’est due à la baisse de prolactine. Les zones les plus sensibles se trouvent vers les tempes et au-dessus des oreilles. Chez certaines, il peut y avoir une pelade (= une perte de pilosité par plaque) mais tout repousse, il faut juste attendre quelque mois.

LES EMOTIONS

Si tu ne souffres pas de dépression post-partum, ton moral est plus stable, les hormones se sont réajustées comme l’avant grossesse. Si ce n’est pas le cas, n’hésites pas à contacter un professionnel de la santé pour obtenir de l’aide et des conseils.

LES REGLES

Désolé de te le dire, mais tu arrives à un stade où elles peuvent surgir à tout moment ! La durée de l’allaitement peut prolonger cette accalmie mais pas chez toutes . Il est important de savoir que les premières règles (appelées retour de couches) peuvent être plus abondantes et être accompagnées de crampes, surtout si tu allaites.

 DE 6 A 12 MOIS

Ton corps peut se retrouver tel qu'il était avant grossesse : ton utérus a sa taille initiale aux alentours de 9 mois et l’ovulation se rapproche à nouveau de la régulation (sauf pour les femmes allaitantes).

Ce à quoi s’attendre :

Libido

L'allaitement maternel, s'il est encore en cours, peut faire en sorte que ton taux d'hormones reste faible, entraînant une sécheresse vaginale et une diminution continue de la libido. On t'a dit que ça pourrait durer quelques mois, il n'a aucun souci.

De plus, si tu as eu un accouchement vaginal qui a nécessité des points de suture, il se peut que tu ne te sentes pas à l’aise d’avoir des rapports sexuels, c’est tout à fait normal (et cela ira mieux !). Prends ton temps,  tu peux déjà essayer de te retrouver avec ton corps et d’en discuter avec ton/ta partenaire pour trouver votre équilibre.

Périnée

Le périnée peut prendre un certain temps pour retrouver sa force pré-grossesse, mais à ce stade, avec la rééducation, tu ne dois pas avoir d'incontinence. Si c’est le cas, parles en à ta sage-femme, ou médecin, pour continuer cette rééducation. C’est important de bien renforcer ce muscle qui soutient ta vessie et tes nombreux organes à leur place.

LES ABDOMINAUX

Si tu as accouché par césarienne, tu as remarqué que la force abdominale n'est toujours pas redevenue normale. Fais un sport qui te convient avec des exercices spéciaux post-partum pour aider à renforcer ce tronc, ce qui te permettra de reprendre des forces et d’atténuer des maux de dos éventuels.

LE POIDS

Tu pourrais avoir retrouvé ton poids d'avant la grossesse, et peut-être pas. En moyenne, les femmes qui ont pris le poids recommandé par OMS pendant sa grossesse constatent qu’elles pèsent encore 3 à 6 kg de plus que leur poids d’avant grossesse. Ce qu’il faut retenir, c’est ta santé et ton bien-être ! Perdre ton poids peut prendre du temps, et bien plus que 9 mois comme le dicton le précisent  : « Tu ne dois pas te rendre malade pour perdre le plus rapidement ».

Ecrit par Ophélie Bringel, Docteur en Chimie, Fondatrice de MiLk'ala

Co-écrit par Anne-Sophie Tavares, Infirmière-puéricultrice, Parlerenfant

et Amélie Henninger, Doula, Etre moman

Fabrication Française

Le savoir-faire national
est un allié indispensable

Confortable

Tissus les plus doux au 
contact de votre peau

Ultra absorbante

Une sensation d'être au sec
dans toutes les situations

Se sentir Femme

Réappropriez vous votre corps
vous êtes magnifique !
Newsletter Milk'ala
10% de réduction pour toute inscription !
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir
toutes les news et les offres !
menu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram